Sommet Choose France : "Les parpaings poussent partout en France", alors "ne gâchons pas notre plaisir", se félicite le ministre Roland Lescure

"Tous les ans, c’est plus d’investisseurs et plus d’euros et plus d’emplois à la clé", affirme le ministre délégué chargé de l’Industrie.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Roland Lescure, le ministre délégué chargé de l’Industrie, le 13 mai 2024 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"C'est une très bonne nouvelle, face au défaitisme parfois un peu généralisé, ne gâchons pas notre plaisir", s'est félicité sur franceinfo Roland Lescure, le ministre délégué chargé de l’Industrie, sur franceinfo, alors que L'Élysée a annoncé 15 milliards de promesses d'investissements étrangers à l'occasion de la 7e édition du sommet Choose France au château de Versailles qui s'ouvre lundi 13 mai.

C'est "une très bonne nouvelle", car "tous les ans, c’est plus d’investisseurs et plus d’euros et plus d’emplois à la clé", a-t-il réagi. Emmanuel Macron réunit environ 180 patrons étrangers et 56 projets seront présentés dans cette édition 2024 contre 28 l'année dernière. Le ministre a cité notamment Microsoft qui va investir 4 milliards d’euros dans le développement de data centers en France pour renforcer son infrastructure dans l’intelligence artificielle et le cloud. Cela va créer "à terme des centaines d'emplois", grâce à une "électricité décarbonée et pas chère", a-t-il affirmé.

"200 usines ou extensions d'usines" en 2023

"Les annonces sont faites à Versailles et les parpaings poussent partout en France", dans la Somme, mais aussi en Ardèche, en Côte-d'Or ou encore dans les Hauts-de-France, se félicite Roland Lescure. "On a des emplois qui vont être créés dans tous les territoires de France", a-t-il assuré. Le gouvernement mise sur "une perspective de 10 000 emplois créés" en France grâce à l'édition 2024 de Choose France, selon le communiqué de presse.

La France s'est engagée dans la réindustrialisation de ses territoires. L'année dernière, il y a eu "200 usines ou extensions d'usines nettes supplémentaires en plus", a rappelé Roland Lescure. "Il y a des ouvertures d'usines en 2023, des nouvelles, c'est à peu près 50-55 et il y a des usines qui sont étendues, c'est à peu près 150", a-t-il détaillé. "On prend les deux, car les deux, c'est de l'emploi, les deux, c'est de l'activité, les deux, c'est de la prospérité", a-t-il affirmé.

Selon Roland Lescure, en sept ans, 130 000 emplois industriels ont été créés en France. Sauf qu'en presque trois décennies, la France a perdu près de deux millions d'emplois industriels. "Ça donne une idée à la fois de la bonne nouvelle, mais aussi de ce qu'il reste à faire", a-t-il constaté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.