Renault-Nissan : Carlos Ghosn soupçonné de fraude fiscale au Japon

C'est un coup de tonnerre dans l'industrie automobile, le patron emblématique de Renault-Nissan Carlos Ghosn a été arrêté lundi 19 novembre à Tokyo (Japon). Il est notamment soupçonné d'avoir dissimulé des revenus au fisc.

FRANCE 2

Au pied du bureau du procureur à Tokyo (Japon), toutes les télévisions japonaises sont dans l'attente des derniers détails de l'affaire. Depuis lundi 19 novembre au matin, les médias du pays font leur une sur l'arrestation surprise de Carlos Ghosn, le patron de l'alliance Nissan-Renault-Mitsubishi, le premier constructeur automobile mondial. Dans un communiqué aux détails accablants, Nissan accuse son PDG français de fraude au fisc japonais : "pendant des années, il a déclaré des revenus inférieurs au montant réel".

Nissan veut destituer Carlos Ghosn

Nissan reproche également à Carlos Ghosn d'avoir utilisé à des fins personnelles des actifs de l'entreprise. Il souhaite purement et simplement destituer Carlos Ghosn. Le Franco-Libano-Brésilien était l'un des patrons les mieux payés au Japon, mais aussi en France. Cet après-midi, les salariés français de Renault se sentent trahis. Le président de la République se veut rassurant sur l'avenir de Renault. Carlos Ghosn aura en effet beaucoup de mal à se maintenir à la tête de Renault.

Le JT
Les autres sujets du JT
Carlos Ghosn quitte le palais de l\'Elysée le 11 juin 2014.
Carlos Ghosn quitte le palais de l'Elysée le 11 juin 2014. (THOMAS SAMSON / AFP)