Renault / Fiat : des négociations musclées

Les discussions autour du mariage entre Renault et Fiat se poursuivent. Elles ont été prolongées de 24 heures. Le conseil d'administration est réuni mercredi 5 juin. Précisions en plateau avec David Boéri.

FRANCE 3

Les tractations autour du mariage de Renault et Fiat durent. Mais cela veut-il dire qu'il y a des points de désaccord ? "Il y a au moins trois grandes questions à régler. D'abord une fusion, mais à quel prix ? Fiat-Chrysler propose de la régler sur un pied d'égalité en se basant sur les cours de la bourse [...] Ensuite, Fiat-Chrysler est-il un bon parti ? Certes il permettrait de créer le numéro 3 mondial de l'automobile, mais les spécialistes ont des doutes pour les véhicules de demain faute d'investissements suffisants", explique en plateau David Boéri.

"Ils doivent trouver un compromis"

Troisième grande question, qui sera le patron ? "La négociation se joue entre les deux premiers actionnaires. L'État français pour Renault, la famille Agnelli pour Chrysler. Ils doivent trouver un compromis pour défendre les intérêts français et italiens", conclut le journaliste. Le Japon et Nissan auront aussi leur mot à dire dans ces négociations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les entreprises Renault et Fiat-Chrysler ont annoncé, lundi 27 mai, envisager un projet de fusion.
Les entreprises Renault et Fiat-Chrysler ont annoncé, lundi 27 mai, envisager un projet de fusion. (FABRICE COFFRINI / FIAT PRESS OFFICE / AFP)