Les savoir-faire liés aux parfums de Grasse inscrits à l'Unesco

Le savoir-faire français est une nouvelle fois reconnu dans le monde entier. Les parfums de Grasse (Alpes-Maritimes) viennent de faire leur entrée au patrimoine mondial de l'Unesco.

France 2

Le pays grassois en rêvait et c'est désormais une réalité. Les savoir-faire liés au parfum sont inscrits au patrimoine immatériel de l'humanité. En juin dernier, la visite de l'ambassadeur de l'Unesco dans les plantations de Grasse (Alpes-Maritimes) n'avait rien laissé transparaître, mais tous les espoirs étaient permis. Il aura fallu dix ans de procédure pour décrocher cette distinction si prestigieuse. Trois critères ont été notés par l'Unesco : la culture de la plante à parfum, la connaissance des matières premières et l'art de composer un parfum.

Une tradition remontant au XVIe siècle

À Grasse, la parfumerie est une tradition qui occupe de nombreuses générations depuis le XVIe siècle. À l'origine, l'activité s'est développée autour des tanneries, qui réclamaient des matières premières aromatiques pour préparer les peaux et parfumer les gants. Depuis longtemps, les tanneries ont laissé la place aux flacons de parfum, appréciés dans le monde entier. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Cueillette de jasmins à Grasse, dans les Alpes-Maritimes.
Cueillette de jasmins à Grasse, dans les Alpes-Maritimes. (PASCAL GUYOT / AFP)