Les réponses aux questions que vous vous posez sur la prime d'intéressement

Les patrons sont-ils obligés de verser une prime d'intéressement comme c'est le cas chez PSA ? Combien de Français la touchent et y a-t-il un montant minimum ? L'éditorialiste économique Jean-Paul Chapel vous répond.

FRANCE 2

"Il n'y a aucune obligation pour un patron de verser une prime, assure Jean-Paul Chapel, éditorialiste économique de France 2. C'est une récompense liée à la performance de l'entreprise et qui fait l'objet de négociation avec les syndicats." Seulement 14% des entreprises, en moyenne, ont signé un tel accord. C'est plus dans les grandes entreprises (de plus de 500 salariés), où le taux s'élève à 60%, et moins quedans les petites entreprises (de moins de 50 salariés), où le taux s'élève à 10%.

La moyenne de cette prime est de 1 772 euros

En France, 4,5 millions d'employés touchent une prime d'intéressement, soit 36% des salariés du privé. Elle s'élève à un montant moyen de 1 772 euros par an. "Avec plus de 2 400 euros cette année, le groupe PSA est donc particulièrement généreux", souligne le journaliste. Cette somme correspond soit à un forfait soit à une prime proportionnelle au salaire, mais le plus souvent, c'est une combinaison des deux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le constructeur automobile PSA a réuni mardi 9 janvier les syndicats pour les entretenir de la gestion des emplois en 2018.
Le constructeur automobile PSA a réuni mardi 9 janvier les syndicats pour les entretenir de la gestion des emplois en 2018. (MAXPPP)