"Le patriotisme économique, c'est important"

L'industrie française doit-elle s'attendre à un grand déménagement ? C'est le sujet du débat de ce mardi 17 janvier dans le Grand Soir 3 entre l'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés, s'alarme : "Sur les vingt dernières années, l'industrie française a perdu beaucoup d'emplois et de valeur ajoutée. On dit que l'industrie représente 14% des emplois, mais c'est beaucoup plus parce qu'il faut compter le transport, le commerce ou le service aux entreprises qui dépendent de l'industrie. Il faut un nouveau pacte productif pour sauver l'industrie française et celle des pays du sud de l'Europe".

"Se donner les moyens de racheter des fleurons"

Étienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos, est plus optimiste et positif : "La France a vocation aussi à racheter des fleurons, mais il faut s'en donner les moyens". Il cite Essilor avec Luxottica, Renault avec Nissan, Orange qui discute avec Telecom Italia ou Bolloré avec Mediaset.

Tous deux estiment que "le patriotisme économique, c'est important". Christophe Ramaux note : "50% de l'emploi salarié privé se situe dans les entreprises de plus de 250 salariés, 30% dans celles de plus de 5 000 salariés".

Le JT
Les autres sujets du JT
Etienne Lefebvre et Christophe Ramaux
Etienne Lefebvre et Christophe Ramaux (FRANCE 3)