L'industrie de l'acier français s'inquiète des mesures américaines

Les barrières douanières américaines pourraient faire déferler sur l'Europe l'acier de pays plus compétitifs et aux normes moins strictes

Voir la vidéo
FRANCE 3

Dans l'une des dernières aciérie encore installées en France, la ferraille de récupération est fondue à 1640 degrés afin de former des barres d'acier destinées à l'exportation. Mais avec l'instauration par Donald Trump de taxes douanières, le marché américain risque de se fermer. "Ce qui ne sera pas vendu aux États-Unis, sera probablement vendu en Europe et en France", indique Vincent Smeeckaert, directeur de l'usine Iton Seine.

Le Brésil, la Turquie et la Chine à l'affût

"Là il va y avoir des surcapacités, il va falloir être très compétitif, et si la bataille commerciale est très rude, malheureusement pour certains producteurs d'acier peut-être revoir les effectifs", s'alarme-t-il. Autre conséquences, l'acier brésilien, turc et chinois pourrait déferler sur l'Europe à prix cassé. Et les règles européennes strictes rendent la compétitivité compliquée. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Acier français
Acier français (FRANCE 3)