Inflation : quand les entreprises font des efforts pour aider leurs salariés

Publié Mis à jour
Inflation : quand les entreprises font des efforts pour aider leurs salariés
Article rédigé par
M.Justet, D.Sébastien, M.-P.Degorce, P.Évêque, P.Maire, B.Geron, L.Poinsatte - France 2
France Télévisions

De nombreux salariés ont manifesté pour demander des augmentations de salaire, mardi 27 septembre. Comment les entreprises y répondent-elles ? Eléments de réponse. 

Certaines entreprises cherchent des moyens pour aider leurs salariés à faire face à l'inflation. Augmenter les salaires ou accéder des primes, toutes ne choisissent pas la même solution. À Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), les salariés de Michelin ont eu droit à une double augmentation de salaire en 2022 : une première en mai, puis en juillet. En moyenne, de 3 à 6% d'augmentation au total. Un coup de pouce bienvenu. "Je pense que par rapport à d'autres entreprises, on est quand même pas mal", estime un salarié. 

Des primes ou des bons d'achat 

Deux augmentations dans la même année, c'est un première pour l'entreprise. "On savait que l'inflation allait évoluer, mais on n'avait pas imaginé qu'elle évoluerait a cette hauteur-là. Et c'est un de ces éléments qui nous a conduits à faire une deuxième politique salariale, en juillet dernier", explique Sophie Balmary, responsable des relations sociales chez Michelin France. À Paris, dans une autre entreprise, pas d'augmentation mais des primes : 450 euros en mars 2022 pour les plus bas salaires, et 300 euros à venir en octobre pour tous les salariés. Les tickets restaurants vont être revalorisés de 9 à 9,5 euros. Pour aider leurs salariés, d'autres entreprises ont versé des primes pour le transport, ou offert des bons d'achats. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.