Hard discount : le groupe russe Mere va ouvrir ses premiers magasins en France en octobre

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Hard discount : le groupe russe Mere va ouvrir ses premiers magasins en France en octobre
France 2
Article rédigé par
J. Cholin, J. Baeza, L. Lacroix, N. Ramaherison, Z. Berkous, J-M. Mier, P. Acheré, I. Golovkova, T. Tarassenkova, M. Kassou - France 2
France Télévisions

Une nouvelle enseigne de hard discourt va bientôt arriver en France. Elle s'appelle Mere, vient de Russie et promet des prix jusqu'à 20 % en dessous du marché. Dans les futurs magasins, sans vendeur, on pourra même se servir à même les cartons. Comment parviennent-ils à proposer des prix si bas ? Enquête dans un de ces magasins dans la banlieue de Moscou.

Dans ce magasin de la banlieue de Moscou, en Russie, des palettes de denrées sont disposées dans les rayons. Dans ce commerce, les clients piochent directement dans les cartons. Même la viande est en libre-service pour éviter les frais de personnel. Ce concept a fait le succès d'une chaîne de supermarchés russes qui s'apprêtent à s'implanter en France avec des prix imbattables, comme une brique de lait vendue à 43 centimes. "Des prix pareils, on ne trouve ça nulle part ailleurs", confirme un client.

Des premiers magasins dans l'est de la France

Quant à la publication du magasin, c'est la directrice elle-même qui se charge de présenter les produits à ses clients depuis une application de messagerie. Ce modèle de hard discount a pratiquement disparu dans l'Hexagone. Pourtant, c'était la recette du Français Leader Price dans les années 90, et des Allemands Aldi et Lidl. Aujourd'hui, la clientèle, plus exigeante, n'est pas très tentée par l'arrivée du groupe russe. "Moi je voudrais du pas cher et du très bon", souhaite un passant. Le groupe Mere devrait ouvrir ses premiers magasins dans l'est de la France dès le mois d'octobre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Industrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.