Grande distribution : les centrales de services, nouvelle arme contre les fournisseurs

Les enseignes de grande distribution utiliseraient désormais des centrales de services basées à l'étranger afin d'augmenter leurs marges et faire pression sur les industriels.

FRANCE 2

La loi n'a pas mis fin à la guerre des prix que se livrent les grandes surfaces. Elle n'a pas non plus rééquilibré les rapports de force entre les distributeurs et les fournisseurs. Ce sont les conclusions d'un rapport parlementaire, qui dénonce le rôle des centrales d'achat basées à l'étranger, mais aussi des plateformes de service que les fournisseurs sont obligés de payer. De quoi soupçonner les enseignes d'avoir trouvé un nouveau moyen de faire des marges.

3 à 5 milliards d'euros payés à l'étranger

Les industriels doivent ainsi se fournir auprès des centrales d'achat. Il y en a quatre en France. Celles-ci leur demandent d'adhérer à des plateformes de services en Belgique et en Suisse, pour notamment des études de marché jugées opaques par des parlementaires. Les industriels paieraient chaque année de 3 à 5 milliards d'euros à l'étranger. Un représentant de grandes marques parle de racket, d'autant que des moyens de pression seraient exercés pour les entreprises qui ne joueraient pas le jeu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les rayons d\'un supermarché (illustration).
Les rayons d'un supermarché (illustration). (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)