Fusion Renault/Fiat : "Une bonne chose" qui peut virer au fiasco

L'heure des grandes manœuvres arrive en vue du mariage entre Renault et Fiat. L'ambition est de créer le 3e groupe mondial. Mais des questions se posent, notamment celle de la part de l'État.

France 3

Est-ce qu'une alliance entre Renault et Fiat est souhaitable ? "C'est en tout cas une bonne idée sur le principe. Après dans la réalisation on verra, ça va durer des mois et peut-être que ça ne se fera pas. Mais sur le principe c'est une bonne idée de vouloir créer un champion européen. Là c'est du concret entre deux constructeurs a priori très complémentaires, sur la gamme de voitures et géographiquement", analyse Étienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos.

Un nouveau fiasco ?

Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés, est plus sceptique. "Les fusions, ça ne marche pas toujours. Et l'histoire automobile de ces dernières années regorge de fusions qui ont complètement échoué [...] Donc la question qui se pose c'est pour quoi faire ? Quelle est la stratégie industrielle derrière ?" En cas de fusion entre Renault et Fiat, nous aurions affaire au 3e groupe automobile au niveau mondial.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les logos de Renault et de Fiat Chrysler Automobiles, en pleine discussion pour une possible fusion, le 27 mai 2019.
Les logos de Renault et de Fiat Chrysler Automobiles, en pleine discussion pour une possible fusion, le 27 mai 2019. (MARCO BERTORELLO / AFP)