Emploi : Saint-Louis fermera deux de ses sucreries en France

L'industriel Saint-Louis a annoncé la fermeture de deux de ses quatre sites en France. La baisse du cours du sucre en serait la cause.

FRANCE 2

Les usines de Cagny (Calvados) et Eppeville (Somme) fermeront très prochainement leurs portes. Les salariés de Saint-Louis ne s'attendaient pas à une telle annonce. Sur le site de Marseille dans les Bouches-du-Rhône, les 58 salariés ne seront plus que cinq l'an prochain. "Je suis rentré en 1998 ici", déplore un des employés. Sur les trois usines, 130 emplois sont menacés à cause de la mauvaise santé du groupe. Saint-Louis affiche de lourdes pertes en raison de la chute du prix du sucre.

Les producteurs de betteraves inquiets

Les producteurs de betteraves de la Somme sont inquiets, 1 300 sont concernés par la fermeture du site d'Eppeville. "Demain je ne pourrai plus produire de betterave et donc sur mon exploitation, c'est 30% de mon chiffre d'affaires en moins, un impact important de mon revenu agricole", indique Dominique Fiévez, producteur. Les planteurs de betteraves ont demandé à être reçus par le président de Saint-Louis dans les prochains jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Saint-Louis, le numéro 2 du sucre en France, va fermer deux de ses quatre usines, où travaillent plus de 200 salariés. De très nombreux emplois sont menacés.
Saint-Louis, le numéro 2 du sucre en France, va fermer deux de ses quatre usines, où travaillent plus de 200 salariés. De très nombreux emplois sont menacés. (FRANCE 2)