Emmanuel Macron "ne se rend pas compte de l'importance stratégique de l'Inde pour l'avenir et pour le monde"

Au moment où le président Emmanuel Macron débute sa visite d'État en Inde, le rédacteur en chef de la Revue de l'Inde, François Gautier s'est désolé samedi sur franceinfo du "manque d'intérêt économique et politique" pour ce pays de plus d'1,2 milliard d'habitants.

Emmanuel Macron et le Premier ministre indien Narendra Modi, à New Delhi (Inde), le 10 mars 2018.
Emmanuel Macron et le Premier ministre indien Narendra Modi, à New Delhi (Inde), le 10 mars 2018. (AFP)

Emmanuel Macron est en Inde. À cette occasion, "le regard des Français doit changer" sur ce pays a estimé samedi 10 mars sur franceinfo François Gautier, rédacteur en chef de la Revue de l’Inde, correspondant de Valeurs Actuelles et ancien correspondant en Inde du Figaro. Lors de cette visite d'État, le président français a l'ambition de "sceller un pacte fort" avec le géant démographique d'Asie du Sud. "Monsieur Macron ne se rend pas compte de l'importance stratégique de l'Inde pour l'avenir et pour le monde" pour faire face à "l'hégémonie chinoise", a déclaré François Gautier qui "se désole d'un manque d'intérêt économique et politique".

franceinfo : Emmanuel Macron va rencontrer les Indiens et la jeunesse indienne. Quel regard portent-ils sur la France et l'Europe ?

François Gautier : C'est le regard des Français qui doit changer. Les Indiens ont toujours été ouvert à la France, il y a une grande admiration, surtout depuis que la France n'a pas boycotté l'Inde sur les essais nucléaires alors que le reste du monde l'a fait. Nous portons un regard de commisérations sur l'Inde, un pays pauvre, de castes, sous développé, alors que c'est un pays en plein expansion dont le PIB est en train de dépasser celui de la Chine. Nous les Français nous sommes que le 9e investisseur en Inde. La France investit dix fois plus en Chine qu'en Inde. C'est le pays d'avenir en Asie. Je me désole de ce manque d'intérêt économique et politique pour l'Inde.

Cette visite du président français traduit-elle un changement?

Pas vraiment. Emmanuel Macron va vendre ses 36 Rafale, et puis éventuellement signer un contrat pour une centrale nucléaire. Mais l'Inde a besoin d'infrastructures : aéroports, chemins de fers, routes… La France continue de balancer des festivals culturels. Ce n'est pas ça qui intéresse l'Inde. Il faut que la France pose un regard économique et politique. Surtout politique parce que la Chine fait beaucoup d'ombre à l'Inde et au monde. Elle est en train de contrôler toutes les voies maritimes entre la mer de Chine du sud et l'océan indien alors que 25% du trafic maritime mondial transite par là. La Chine est en train de construire une nouvelle route de la soie qui va déverser sur l'Europe des marchandises chinoises à bon marché.

Emmanuel Macron assiste dimanche au 1er sommet de l'alliance solaire international en Inde. Le changement peut-il passer par l'environnement  ?

Non, absolument pas. La France dit depuis 20 ans qu'elle soutient la candidature de l'Inde au conseil de sécurité en sachant que la Chine s'y oppose. C'est un soutien sans conséquences. L'Inde en Asie est le seul pays qui puisse faire contrepoids à la Chine. L'Inde est le partenaire politique et stratégique le plus important pour la France et l'Occident en Asie contre à la fois cette hégémonie chinoise et un fondamentalisme islamique qui va de l'Afghanistan au Pakistan jusqu'à l'Indonésie. Monsieur Macron ne se rend pas compte de l'importance stratégique de l'Inde pour l'avenir et pour le monde.