Dordogne : la dernière usine française de tabac va fermer

La dernière usine de tabac en France va fermer fin octobre. Un coup dur pour ses 33 salariés et les 180 producteurs qui fournissaient l'usine.

FRANCE 2

En Dordogne, l'usine de tabac fermera fin octobre. Pour Jean-Michel Ponchet, agriculteur, l'annonce faite à la fin du mois d'août tombe au plus mal. Il vient de terminer la récolte et se retrouve maintenant sans débouchés, alors que le tabac représente 30% de ses revenus. Le site traitait 80% du tabac hexagonal. C'était la dernière usine de tabac en France basée à Sarlat-La-Caneda depuis 1985.

Les salariés sous le choc

À l'origine de la fermeture, l'arrêt des aides européennes il y a une dizaine d'années, le cout élevé de la main d'œuvre face à la concurrence mondiale et la baisse de la production. "Le modèle économique français n'est plus viable, pour une raison principale : un problème de volume. Ce type d'installation doit fonctionner avec un minimum de 8 000 tonnes. Au titre de la récolte 2019, le plan de production en France est de 4 000 tonnes", regrette Éric Tabanou, directeur général de France Tabac. L'arrêt au bout d'un an d'un contrat de transformation de tabac allemand ou polonais a précipité la chute. Les 33 salariés permanents et autant de saisonniers sont sous le choc.

Le JT
Les autres sujets du JT
(PHILIPPE HUGUEN / AFP)