Cet article date de plus de trois ans.

Consommation : le choix du "made in France"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Consommation : le choix du made in France
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Des enseignes et des chaînes se sont lancées en faisant du 100% "made in France" leur exigence numéro 1. 

Devant l'entrée de la boucherie de Jean-Jacques Pineau, une vache peinte aux couleurs du drapeau tricolore. Ici, toutes les viandes et charcuteries sont 100% françaises, et les clients viennent pour ça. "Je sais que les Français sont des gens très méticuleux par rapport à la qualité des produits", assure une cliente. Le patron a créé cette enseigne il y a 14 ans. Artisan boucher à Paris, il voyait ses confrères mettre la clé sous la porte les uns après les autres. C'est là qu'est née son envie de se spécialiser dans la viande française. "La grande distribution nous avait quand même bouffé 80% des parts de marché. Et je me suis dit que si on continuait comme ça, il n'y aurait plus un seul vrai boucher. Donc il y avait une motivation environnementale puis citoyenne : on fait travailler nos éleveurs, l'économie de nos provinces", explique Jean-Jacques Pineau, fondateur des boucheries "Le bœuf tricolore".

25 boucheries partout en France

Aujourd'hui, il compte 25 boucheries partout en France. Un réseau de magasins qui appliquent tous la méthode de travail du fondateur, qui consiste à réduire drastiquement les temps et donc les coûts de fabrication. Des découpes moins minutieuses, et des machines pour effectuer certaines tâches, comme dénerver la viande ou ficeler des paupiettes. Une machine bien plus rapide que des doigts de boucher : deux paupiettes contre une pour le boucher. "C'est un gain de temps hyper important sur des journées comme celle d'hier par exemple, où on était en promo sur les paupiettes de dindes, une journée durant laquelle on peut faire plus de 1 000 paupiettes", confie le boucher Pascal Grégoire. Des gros volumes qui permettent de vendre à des prix très compétitifs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Industrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.