Bergerac : des explosions dans une usine classée Seveso font huit blessés, dont un en urgence absolue

Publié
Bergerac : des explosions dans une usine classée Seveso font huit blessés, dont un en urgence absolue
France 2
Article rédigé par
H. Puffeney, R. Michelot, P. Wursthorn, F. Roulies, V. Fize, P. Miette, @REVELATEURSFTV - France 2
France Télévisions

Le site industriel de Bergerac classé Seveso seuil haut était connu pour être à risque, mais l’explosion survenue mercredi 3 août a pourtant surpris les habitants et les autorités. La déflagration a été suivie d’un incendie, rapidement circonscrit. Huit personnes ont été blessées, dont une grièvement.

Au loin, on aperçoit une fumée noire au-dessus d’un site industriel sensible. Plusieurs camions de pompiers affluent et deux hélicoptères du Samu traversent le ciel de Bergerac (Dordogne). Il est 13 h 53 et des explosions se sont produites à Eurenco, une poudrerie qui fabrique des cartouches, des explosifs et stockent des tonnes de matériaux inflammables. Le site est classé Seveso. Les policiers évacuent la zone. Les détonations ont été entendues des kilomètres à la ronde.

Une pâte très inflammable à l’origine ?

Dans l’usine, huit personnes sont blessées, dont une en urgence absolue. Les autres employés ont été rassemblés par les pompiers, par crainte d’un rejet toxique. Le risque a été rapidement écarté par les autorités. L’accident aurait été provoqué par de la nitrocellulose, un explosif à base de coton utilisé dans les munitions ou les mortiers militaires. La pâte, très inflammable, a déjà créé plusieurs accidents dans la poudrerie. Elle a connu au moins cinq explosions en quarante ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.