Ariège : une mine de tungstène divise la vallée

Avec son gisement de tungstène, la mine de Salau dans l'Ariège, suscite toutes les convoitises. Elle pourrait contenir la plus grande réserve mondiale de ce minerai.

FRANCE 2

C'est un site minier en sommeil depuis plus de trente ans. Une société australienne vient d'investir 4 millions d'euros pour la réouverture du site de Couflens en Ariège, le tungstène qu'il abrite est désormais un produit très convoité. Présent dans les ampoules et les perceuses, ce minerai est désormais utilisé dans l'aéronautique, l'automobile et les panneaux solaires.

Une dépendance à la Chine

Aujourd'hui, la France importe 100% de ce métal rare, principalement de Chine. Le projet de réouverture de la mine de Salau (Ariège) pourrait mettre fin à cette dépendance et permettrait la création de 50 emplois. Une partie des habitants soutient donc le projet. Il reste encore trois ans d'études avant que l'État décide d'accorder ou non un permis d'exploitation à la société australienne. Des traces d'or ont également été retrouvées dans ces montagnes de l'Ariège.

Le JT
Les autres sujets du JT
Avec son gisement de tungstène, la mine de Salau dans l\'Ariège, suscite toutes les convoitises. Elle pourrait contenir la plus grande réserve mondiale de ce minerai.
Avec son gisement de tungstène, la mine de Salau dans l'Ariège, suscite toutes les convoitises. Elle pourrait contenir la plus grande réserve mondiale de ce minerai. (FRANCE 2)