Ardennes : 1 000 emplois pourraient être créés à Charleville-Mézières

Le groupe algérien Cevital va s'implanter sur des terrains de Peugeot PSA Citroën et installer des machines de traitement de l'eau. 

FRANCE 2

Mercredi 7 novembre à Charleville-Mézières (Ardennes), Emmanuel Macron est venu entendre la bonne nouvelle des créations d'emploi. Il salue l'entrepreneur algérien qui vient s'installer dans la région. Ce dernier vient reprendre un ancien site de Peugeot pour installer des machines industrielles de traitement de l'eau. La reconversion du site soulève de nombreux espoirs. "Ça ne peut être que du bien pour la ville, ça donne des emplois, on voit que ça évolue dans le bon sens", s'exprime mercredi matin un habitant soulagé.

Bénéficier des savoir-faire locaux

L'entreprise souhaite s'installer dans les Ardennes pour bénéficier des savoir-faire industriels locaux. "Nous allons créer un centre d'excellence avec cinq unités de production plus un centre de recherche et de développement", explique Issad Rebrab, président du groupe algérien Cevital. Le président de la République n'avait pas prévu cette visite dans son agenda, mais il n'a pas voulu bouder son plaisir. L'annonce de nouveaux emplois, alors que les résultats sur le front du chômage peinent à se concrétiser, est une bonne nouvelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le PDG de Cevital, Issad Rebrab et le président Emmanuel Macron, lors de la visite du site de Charleville-Mézières, le 7 novembre 2018.
Le PDG de Cevital, Issad Rebrab et le président Emmanuel Macron, lors de la visite du site de Charleville-Mézières, le 7 novembre 2018. (FRANÇOIS MORI / AFP)