Suppression de la TVA : selon Xavier Bertrand, plusieurs hypermarchés sont prêts à ne pas augmenter les prix

Le président de la région Hauts-de-France a assuré dimanche que plusieurs patrons du secteur de la distribution et de l'agroalimentaire sont prêts à ne pas augmenter les prix de certains produits dont la TVA serait supprimée. 

Xavier Bertrand était l\'invité de Questions politiques, dimanche 17 mars, sur France Inter et franceinfo.
Xavier Bertrand était l'invité de Questions politiques, dimanche 17 mars, sur France Inter et franceinfo. (CAPTURE D'ECRAN / RADIO FRANCE)

Plusieurs patrons du secteur de la distribution et de l'agro-alimentaire seraient prêts à ne pas augmenter les prix de certains produits dont la TVA serait supprimée. C'est ce qu'a affirmé Xavier Bertrand dimanche 17 mars dans l'émission "Questions politiques", sur France Inter et franceinfo. Le président de la région Hauts-de-France propose cette suppression sur 100 à 200 produits de première nécessité. C'est une idée chère à certaines figures du mouvement des "gilets jaunes", mais le Premier ministre, Edouard Philippe, a émis des réserves. 

Xavier Bertrand propose d'établir une liste précise des produits susceptibles d'être concernés par la suppression de la TVA pour éviter de trop peser sur les finances publiques. "C'est l'alimentation, l'hygiène, les produits pour bébés... Ça coûte un argent fou", a détaillé le président de la région Hauts-de-France, tout en ajoutant que ce n'était pas à lui d'établir cette liste. 

Plusieurs patrons prêts à jouer le jeu

"Baisser la TVA, ça peut s'entendre mais il faut que ça profite à ceux qui le demandent et pas aux intermédiaires", avait souligné récemment Edouard Philippe. "Vendredi, j'ai pris mon téléphone, j'ai appelé monsieur Leclerc, monsieur Bompard de chez Carrefour, le patron de chez Auchan, la Fédération du commerce et de la distribution, ainsi que l'association des producteurs de l'industrie agro-alimentaire", liste Xavier Bertrand. Il leur a demandé s'ils étaient prêts à s'engager à ne pas augmenter les prix de produits dont la TVA serait supprimée. "Ils m'ont tous dit oui", a affirmé l'ancien maire de Saint-Quentin (Aisne).

Compte-tenu des engagements qu'il dit avoir obtenus, Xavier Bertrand demande à rencontrer le Premier ministre. "Je vais lui écrire cette semaine", a-t-il annoncé. Il dit aussi vouloir "[s'investir] davantage sur ce dossier, pour que l'on puisse (...) clairement améliorer le pouvoir d'achat des Français (...) Je sais que ce n'est pas énorme", concède le président de la région Hauts-de-France. "Sur le panier moyen de la famille, ça peut faire 20 euros. Mais 20 euros par mois c'est considérable pour beaucoup de gens", a-t-il estimé