:l'éco, France info

VIDEO. Valérie Rabault : "Rien de nouveau dans le rapport de la Cour des comptes" selon la député socialiste

Invitée de Jean-Paul Chapel dans ":L’éco", mardi 11 juillet, Valérie Rabault, député PS membre de la commission des finances, estime que le rapport de la Cours des comptes n'apporte rien de nouveau.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
Thomas Tissaud

Mis à jour le
publié le

"Il n'y a absolument rien de nouveau dans le rapport de la Cour des comptes. Les titres sont un peu provocateurs mais il faut lire ce qu'il y a en dessous de ces titres et vous verrez qu'il n'y a rien de neuf" affirme Valérie Rabault sur le canapé gris de "l'éco", mardi 11 juillet. 

"Il y a eu beaucoup de bruit pour rien. Sur le plan de la communication c'est très efficace. Cette dramatisation sert à ne pas assumer certaines décisions" poursuit la député PS. 

"Le diable"

En cas de réduction du nombre de parlementaires, Valérie Rabault serait-elle volontaire au départ ? Valérie Rabault répond à la question qui fâche : "Ce qui est fou c'est que dès qu'une élection se termine, on pense immédiatement à la prochaine. Je répondrai à cela dans cinq ans"

Sur le "zig-zag" fiscal de l'éxécutif : "Tout ceci semble ne pas être calé. C'est très dommageable parce que en terme de fiscalité le diable se cache dans le détail. Je crains que cette semaine le ministre du Budget ait découvert de très très gros diables" prévient-elle.

Comme à son habitude, Jean-Paul Chapel termine l'interview par la musique préférée de son invité. Valérie Rabault a choisi Lady Mydriasis du groupe toulousain Anakronic Electro Orkestra.

":L'éco" vous donne rendez-vous du lundi au jeudi à 9h20 sur Franceinfo.

Invitée de Jean-Paul Chapel dans \":L’éco\", mardi 11 juillet, Valérie Rabault, député PS membre de la commission des finances, estime que le rapport de la Cours des comptes n\'apporte rien de nouveau.
Invitée de Jean-Paul Chapel dans ":L’éco", mardi 11 juillet, Valérie Rabault, député PS membre de la commission des finances, estime que le rapport de la Cours des comptes n'apporte rien de nouveau. (FRANCEINFO)