VIDEO. Réforme fiscale : pour Royal, "l'enjeu, c'est de comprendre le sens de l'impôt"

L'ancienne candidate socialiste à la présidentielle estime que c'est un point sur lequel le gouvernement "manque de clarté".

I-TELE

Ségolène Royal estime que l'enjeu de la remise à plat de la fiscalité, initiée par Jean-Marc Ayrault, est de "comprendre le sens de l'impôt". Un point sur lequel le gouvernement "manque de clarté", selon l'ancienne candidate socialiste à l'Elysée. 

"L'impôt est un outil pour faire de la justice et surtout pour faire des dépenses qui vont dans le sens de l'intérêt général", a expliqué sur i-Télé, mardi 26 novembre, la présidente PS de la région Poitou-Charentes. "Aujourd'hui, les Français se demandent quel est le sens de ces dépenses, ils veulent à la fois que l'on fasse des économies et aussi savoir comment leurs impôts servent à améliorer leur cadre de vie, leur niveau de vie, leur condition de vie. C'est cela aujourd'hui qui manque de clarté."

La socialiste s'est dite favorable à la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG, piste évoquée par Jean-Marc Ayrault et qui était dans le programme présidentiel de François Hollande. La candidate à l'Elysée du PS en 2007 a prôné la "lutte contre la fraude fiscale des plus riches", évaluant le manque à gagner à "17 milliards d'euros""Si on en récupère ne serait-ce que 10 [milliards], on n'a plus besoin d'augmenter les impôts sur les catégories moyennes et populaires", a-t-elle estimé.

Ségolène Royal, présidente PS de la région Poitou-Charentes, le 22 avril 2013 à Paris.
Ségolène Royal, présidente PS de la région Poitou-Charentes, le 22 avril 2013 à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)