VIDEO. Réforme fiscale : la CGT "défavorable au prélèvement à la source"

Thierry Lepaon souhaite que le gouvernement ne s'en tienne pas "à des [rencontres] bilatérales" et qu'il y ait une "confrontation avec le patronat".

FRANCE TELEVISIONS

En pleine grogne sociale, le Premier ministre a annoncé, à la surprise générale, une remise à plat de la fiscalité. Réforme fiscale à hauts risques pour l'exécutif. Dans cette optique, les leaders syndicaux ont été invités, lundi 25 novembre à Matignon, pour en discuter. A sa sortie de la réunion, le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, a souhaité que le gouvernement ne s'en tienne pas "à des [rencontres] bilatérales" et qu'il y ait une "confrontation avec le patronat".

Favorable au renforcement de l'impôt sur le revenu, Thierry Lepaon s'est dit "défavorable au prélèvement à la source". Sur la TVA, le leader de la CGT l'estime "injuste pour une raison simple : c'est que tout le monde paye le même taux alors nous n'avons pas les mêmes revenus", a-t-il affirmé. "La taxe est injuste, l'impôt lui est juste."

Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT quitte la réunion sur la réforme fiscale à Matignon, le 25 novembre 2013.
Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT quitte la réunion sur la réforme fiscale à Matignon, le 25 novembre 2013. (FRED DUFOUR / AFP)