VIDEO. "C'est profondément injuste, alors pourquoi la défendre ?" Macron soutient la fin de la taxe d'habitation

Le président de la République a promis que la réforme serait financée par des économies faites par l'Etat.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Emmanuel Macron a défendu sa réforme de la taxe d'habitation, jeudi 23 novembre, lors du 100e Congrès des maires de France à Paris. Le président de la République a promis que la réforme serait financée par des économies faites par l'Etat, avant de dénoncer à plusieurs reprises un "impôt injuste".

"Cela fait plus de quarante ans dans notre pays qu'on dit que cet impôt est injuste, qu'il faut en revoir la grammaire, les bases... et à chaque fois on renonce, s'est agacé Emmanuel Maceron devant les élus. Et qui est la victime de cette affaire ? Les territoires les plus modestes et les classes moyennes."

C'est un impôt qui est injuste territorialement.

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a également annoncé une "refonte en profondeur de la fiscalité locale, et en particulier communale" aux maires. Il a promis pour 2020 "autonomie financière et fiscale" et une "pleine visibilité". Il s'agira, a-t-il précisé, d'une "réforme ambitieuse, cohérente dont la taxe d'habitation est le premier acte".

Emmanuel Macron lors du 100e Congrès des maires de France, jeudi 23 novembre, à Paris.
Emmanuel Macron lors du 100e Congrès des maires de France, jeudi 23 novembre, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)