Tout est-il prêt pour l'impôt à la source ?

Dès janvier 2019, l'impôt sera prélevé directement à la source. Les chefs d'entreprise se veulent rassurants face à ce changement d'habitude.

FRANCE 2

Dans l'entreprise de confection Garnier-Thiebaut dans les Vosges, depuis trois mois, les 220 salariés se préparent au prélèvement à la source. Ils n'ont plus d'inquiétude, mais encore quelques interrogations, notamment sur les prévisions à la place des faits réels. Grâce aux simulations sur les bulletins de paye mises en place depuis le mois d'octobre, cette PME sera bien prête en janvier. La responsable des ressources humaines, Stéphanie Roussel, peut donner à chaque salarié le montant de ses impôts prélevés. Pour le patron, Paul de Montclos, cette simulation a été coûteuse. "Entre le logiciel et la consultante, on est à plus de 5 000 euros et à cela il faut rajouter le temps passé par mes équipes à la fois pour collecter et nourrir le logiciel", explique-t-il.

Les très petites entreprises en retard

Comme cette entreprise, 66% des PME ont effectué des simulations sur bulletins de salaire et 85% d'entre elles n'ont pas observé d'erreurs. C'est également ce qu'ont constaté les neuf salariés du restaurant parisien Le Cavalier. Le patron attend encore des détails de sa comptable, mais est rassuré. Si la plupart des PME sont prêtes, 35 000 petites entreprises de moins de deux salariés assurent, elles, être très en retard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour la troisième année de suite, la France est le pays européen où la taxation représente la part la plus importante du PIB, d\'après Eurostat. 
Pour la troisième année de suite, la France est le pays européen où la taxation représente la part la plus importante du PIB, d'après Eurostat.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)