Réforme de l'ISF, échec ou réussite ?

Alors que la réforme de l'impôt sur la fortune au profit de l'impôt sur la fortune immobilière devait, selon Emmanuel Macron, permettre davantage d'investissement dans les entreprises, Jean-Paul Chapel fait le point sur la réussite, ou non, de cette mesure.

FRANCE 2

L'impôt sur la fortune immobilière (IFI) a remplacé l'impôt sur la fortune (ISF) depuis le 1er janvier 2018. Un an après, le groupe BPCE a étudié l'impact de cette mesure. "Pour l'instant, [les investisseurs] n'ont pas vraiment réorienté l'épargne vers les entreprises. Malgré une fiscalité avantageuse, l'argent investi pour les financer a diminué en 2018. La bourse a plutôt fait fuir les investisseurs. Et même en tenant compte du succès des entreprises non cotées, ce sont 5 milliards d'euros en moins, selon les calculs de BPCE", rapporte Jean-Paul Chapel. 

L'immobilier attire toujours l'investissement


Dès lors, où les Français les plus aisés ont-ils placé leur argent ? Le journaliste répond : "Dans une période de doute et d'incertitude, le premier des placements n'en est pas vraiment un puisque c'est le dépôt à vue. En clair, l'argent qui dort sur les comptes courants : 26 milliards de plus l'an dernier. Le placement préféré reste, malgré la réforme fiscale, l'immobilier, produit jugé intéressant par 74% des épargnants ; suivi de l'assurance-vie, appréciée par 73% d'entre eux".

Le JT
Les autres sujets du JT
(LUDOVIC MARIN / AFP)