Prélèvement à la source : un dispositif adapté au cas par cas

Le prélèvement à la source est une révolution fiscale qui entre en vigueur en 2019. Il s’adaptera à différentes situations.

France 2

Un prélèvement à la source pour s’adapter en temps réel aux changements de situation. Telle est la théorie… mais quid de la pratique ? Premier exemple, prenons le cas d’une étudiante qui s’appellerait Stéphanie. Elle trouve un premier emploi en février et touchera 2 000 euros par mois. Comme elle n’a encore jamais travaillé, un taux neutre lui sera appliqué, correspondant à 150 euros d’impôts par mois. En septembre 2020, elle recevra son taux personnalisé : son impôt baissera alors à 138 euros par mois. L’administration fiscale lui remboursera le trop versé, soit 144 euros. Sans la réforme du prélèvement à la source, elle n’aurait payé aucun impôt avant 2020.

Un taux d’imposition réactualisé trois mois plus tard

Autre exemple, celui d’un couple de salariés avec un enfant, qui gagnent à eux deux, 3 400 euros par mois et payent 94 euros d’impôts mensuels. En février, ils auront un deuxième enfant. Leur taux d’imposition sera réactualisé trois mois plus tard, c’est-à-dire en mai. Leur deuxième enfant les rendant non imposables, ils ne paieront plus d’impôts. Dans le cas d’un salarié perdant son emploi, le taux sera également réactualisé rapidement et le trop perçu remboursé quelques mois plus tard.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'explication sur le prélèvement à la source de l\'impôt sur le revenu reçue par un contribuable, le 4 septembre 2018, à Lille.
L'explication sur le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu reçue par un contribuable, le 4 septembre 2018, à Lille. (DENIS CHARLET / AFP)