Impôts : vers une réforme des niches fiscales ?

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin veut réviser le dispositif de niches fiscales.

FRANCE 3

Chaque année, les niches fiscales coûtent de plus en plus cher à l'État. En 2018, le manque à gagner a dépassé pour la première fois les 100 milliards d'euros. "C'est plus que le déficit de l'État ou les recettes sur l'impôt sur le revenu", précise en plateau le journaliste David Boéri. Les entreprises en profitent à hauteur de 86% contre 14% pour les particuliers. Pour ces ménages favorisés, il existe 457 avantages différents comme des dons aux associations caritatives, le dispositif Pinel pour l'immobilier et les frais de garde pour les jeunes enfants. Ces mesures permettent d'alléger sa facture d'impôt en déduisant de 20 à 70% des sommes versées.

Des niches plafonnées à 10 000 euros par an

"Depuis plusieurs années, la somme de toutes ces niches est plafonnée et ne peut pas dépasser les 10 000 euros par an", poursuit le journaliste. Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin se dit prêt à revoir le régime de ces avantages, soit en baissant le plafond, soit en modulant les niches en fonction des revenus.

Le JT
Les autres sujets du JT
(ETIENNE LAURENT / AFP)