Cet article date de plus de deux ans.

Impôts à la source : "Certains salariés vont être gênés de me donner leurs revenus", redoute une comptable

À l'heure de la préparation du prélèvement à la source, enclenché par le gouvernement mardi, la comptable d'une PME de Clermont-Ferrand témoigne de la complexité d'un système qui ouvre la porte du "domaine privé du salarié". 

Article rédigé par
avec France Bleu Pays d'Auvergne - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La campagne 2018 de l'impôt sur le revenu et le prélèvement à la source a été lancée mardi 10 avril. (MAXPPP)

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a lancé mardi 10 avril la campagne fiscale 2018. La déclaration de revenus servira de base au prélèvement à la source, à partir du 1er janvier 2019. Cette réforme représente un grand chantier, notamment pour les petites et moyennes entreprises (PME). France Bleu Pays d'Auvergne l'a constaté à l'entreprise Robinet, spécialisée dans les travaux publics.

Complexité et surcroît de travail

Depuis deux semaines, la comptable de cette société située à Clermont-Ferrand, Christelle, reçoit, par mail, beaucoup de documentation. Elle s’y intéresse de très près, mais il n’est pas évident de s’y retrouver. "Vous lisez une première fois, vous comprenez quelque chose, vous lisez une deuxième fois, vous ne comprenez plus la même chose", confie-t-elle.

Il y a tout le paramétrage au niveau des paies et des mises à jour à faire au niveau des logiciels.

Christelle, comptable à l'entreprise Robinet de Clermont-Ferrand

En plus de la complexité, s’ajoute la charge de travail. Cette comptable ajoute qu'elle doit se "familiariser avec pas mal de nouveautés"

Une nouveauté intrusive

Christelle va aussi avoir accès au patrimoine de chaque salarié. Sa position est délicate, reconnaît-elle, même si, tenue au secret professionnel, elle fait déjà preuve de discrétion. Demain, elle en saura davantage sur le patrimoine du personnel. "On entre dans le domaine privé du salarié, et c’est un peu gênant", confie-t-elle.

Si un de mes collègues a une maison en location, ou un appartement, je ne vais pas aller le raconter à tout le monde.

Christelle

Le personnel risque aussi d'être ennuyé de devoir donner des informations sur son patrimoine. "Dans l’autre sens, je pense que des salariés vont être gênés de me donner leurs revenus", pressent la comptable. 

Le chantier du prélèvement fiscal à la source - un reportage de Lauriane Havard, France Bleu Pays d'Auvergne - 0
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.