Emploi : les entreprises bientôt surtaxées sur les contrats courts

Les contrats courts devraient bientôt coûter plus cher aux employeurs. Du moins, cela dépendra de leur récurrence. On fait le point.

FRANCE 2

Des contrats courts qui vont bientôt coûter plus cher aux employeurs. Selon le journal Les Échos, si une entreprise utilise de façon raisonnable des contrats courts sur les trois dernières années, les cotisations patronales s'élèveraient à 2%, contre 4,05% aujourd'hui. Au contraire, si ce type de contrat se multiplie trop souvent, la cotisation patronale s'élèvera à 10%.

De 40 à 200 euros de cotisations

Ainsi, selon ce bonus-malus, pour un salarié à 2 000 euros brut par mois, l'employeur devrait payer de 40 à 200 euros de cotisations. L'objectif du gouvernement : stopper net le recours abusif aux contrats courts. Certains syndicats professionnels estiment quant à eux la réforme pénalisante. Dans le tourisme par exemple, le recours aux contrats saisonniers est selon eux souvent incontournable. Ces cotisations patronales, qui servent en partie à financer l'assurance chômage, sont aujourd'hui un sujet au cœur des négociations entre les syndicats et le gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le recrutement d\'un postulant.
Le recrutement d'un postulant. (MAXPPP)