Prélèvement à la source : est-ce un risque politique ?

Comment va se passer ce changement d'habitude ? Avec le prélèvement à la source, y aura-t-il un impact psychologique sur le pouvoir d'achat des Français ?

France 2

Le prélèvement à la source est souvent décrit comme une réforme qui fait peur aux Français. Selon un sondage, 68% des Français y sont favorables, c'est 3% de plus qu'il y a deux mois. Selon Bernard Sananes, le président de l'institut études et sondages Elabe, les Français voient cette mesure comme technique et non comme politique. Parmi les points positifs : l'étalement des paiements, la simplification de la démarche et l'adaptation de l'impôt à la situation réelle.

Du côté des craintes, on trouve les bugs techniques, la confidentialité avec l'employeur et la complexité pour les entreprises. Certains économistes craignent un effet psychologique négatif sur la consommation.

Une réforme qui fait faire des économies

"L'esprit de la réforme c'est de mettre fin au décalage d'un an", rappelle Jean-Paul Chapel. L'impôt s'adapte ainsi aux revenus. " À côté de ça, un impôt plus moderne, plus informatisé, cela fait faire des économies. 2 130 emplois seront supprimés l'an prochain", selon le syndicat Solidaires des finances publiques.

"De plus, si dans quelques années, un gouvernement veut réformer l'impôt à la source, le changement, sans être indolore, sera noyé dans un ensemble de prélèvements, cotisations, CSG, avec l'employeur comme intermédiaire apparent et non plus le fisc." Pour toutes les informations, en plus du site internet, vous pouvez composer le 0 809 401 401, un numéro non surtaxé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prélèvement à la source de l\'impôt sur le revenu doit entrer en viguer le 1er janvier 2019 en France.
Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu doit entrer en viguer le 1er janvier 2019 en France. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)