Payer ses impôts, d'une manière ou d'une autre

France 2 est allé à la rencontre de Français qui peinent à régler leurs impôts et tentent de repousser l'échéance.

FRANCE 2

Ils sont deux millions à avoir demandé un délai de paiement ou une remise gracieuse aux impôts l'an passé, signe des difficultés de nombreux Français à payer leurs taxes. 

Comme James Merius, qui a perdu son emploi de cadre l'an dernier, avec une perte de salaire de 700 euros net, et n'arrive plus à gérer les paiements mensuels des impôts. "Je suis à 389 euros par mois de prélèvement. Aujourd'hui, par rapport à mon compte professionnel c'est trop. Sachant que j'avais déjà demandé un échéancier il y a deux ans, et qu'au-delà des 389 euros par mois, j'ai encore 1616 euros à payer". Il a donc essayé de négocier avec son centre d'impôts pour repousser la date finale de paiement. "C'est pas simple, ça fait la quatrième fois que je viens en moins de deux semaines".

Des solutions alternatives

Jérôme Sauvage, 40 ans, ne pouvait pas gérer non plus cette dépense alors il a demandé à ses parents de l'aider. "Moralement, ça m'embête. Demander à mes parents encore à cet âge-là de subvenir à mes besoins, c'est très dur pour moi. Et très dur à vivre pour eux aussi". Une solution dont il n'est pas fier mais qu'il compte choisir pour s'en sortir rapidement, et ne pas devoir compter sur une demande de délai qu'il n'est pas sûr d'obtenir.

Le JT
Les autres sujets du JT