Paradise Papers : Bono, Madonna, Nike et Apple épinglés

Bono et Madonna apparaissent sur des placements financiers dans des paradis fiscaux. Appel est aussi pointée du doigt.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au lendemain des premières révélations, c'est bien tout un système financier qui tremble. En première ligne, des entreprises mondiales pratiquant l'évasion fiscale comme Nike ou Apple. C'est la plus riche des entreprises. La marque à la pomme est domiciliée en partie dans un paradis fiscal britannique, l'ile de Jersey. Selon le New York Times, le groupe aurait accumulé 128 milliards de dollars de profits non imposables dans son propre pays.

D'autres révélations dans Cash Investigation ce soir

Le chanteur Bono ou la star de la pop Madonna sont également éclaboussés. Tous les deux auraient investi dans des sociétés bénéficiant de taxes sur la plus-value quasiment inexistante. Ce n'est pas fini. Les Paradise Papers risquent encore de frayer la chronique avec la diffusion ce mardi 7 novembre à 20h55 sur France 2 de l'émission Cash Investigation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chanteur Bono et le batteur Larry Mullen Jr. du groupe U2, lors d\'un concert à Houston (Etats-Unis), le 23 mai 2017. 
Le chanteur Bono et le batteur Larry Mullen Jr. du groupe U2, lors d'un concert à Houston (Etats-Unis), le 23 mai 2017.  (SUZANNE CORDEIRO / AFP)