Fiscalité : payés pour dénoncer les fraudeurs

On les appelle "les aviseurs fiscaux". Ce sont ceux qui dénoncent les fraudeurs du fisc. Depuis trois ans, le ministère des Finances peut les rétribuer. Mais combien ont-ils fait rentrer dans les caisses de l'État ? Et combien ont-ils eux-mêmes gagné ?

FRANCE 2

Des Français payés pour dénoncer les mauvais contribuables qui cachent leur argent à l'étranger. Une méthode qui donne des résultats : un dossier à près de 96 millions d'euros, avec une récompense pour l'informateur d'un peu moins de 1 million d'euros. Un autre dossier à 800 000 euros que le fisc vient tout juste de boucler.

Près d'une centaine de demandes en un an

Les informateurs sont payés en fonction des sommes récupérées par l'État, maximum 1 million d'euros. Pour Catherine Pires-Beaune, députée PS du Puy-de-Dôme, ce n'est pas assez. "Le plafond est fixé, par affaire, à 1 million d'euros. Je pense qu'on est en droit de réclamer la suppression du plafond", estime la parlementaire. Depuis 2017, l'administration fiscale a reçu 92 demandes d'aviseurs. 29 d'entre elles sont aujourd'hui en traitement, car jugées assez solides par les autorités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plaque du Trésor Public située à Paris.
Plaque du Trésor Public située à Paris. (ETIENNE LAURENT / AFP)