Cet article date de plus de sept ans.

Marvejols, le désarroi d'une ville surendettée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Marvejols, le désarroi d'une ville surendettée
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Acculée par la baisse des dotations, cette ville de Lozère a fait faillite. Une équipe de France 2 s'est rendue dans cette ville à la dérive.

Marvejols, 5 000 habitants et une dette de 13 millions d'euros. Dans cette ville de Lozère à la dérive, les habitants sont mal à l'aise pour parler des dettes de la commune. En juin dernier, l'ex-maire, Jean Roujon, s'est donné la mort après l'annonce du spectaculaire endettement de la ville : 2 500 euros par habitant.

Aujourd'hui à la mairie, l'intérim est assuré par Claude Causse, adjoint au maire. Cela fait plus de vingt ans qu'il siège au conseil municipal. La ville a-t-elle vécu à ce point au-dessus de ses moyens ? "On peut le penser, même si on n'en avait pas vraiment conscience à l'époque", explique-t-il.

Trop d'équipements

La ville a vu trop grand : piscine extérieure, stade, salle polyvalente, maison des jeunes, gymnase... Une commune suréquipée pour seulement 5 000 habitants. La construction d'une zone artisanale a aussi été financée par la commune. Mais un certain nombre des entreprises qui auraient dû en profiter ont fait faillite.

Pour éponger la dette, toutes les subventions aux associations ont été supprimées et les impôts locaux vont augmenter pour tout le monde. Cette solution, c'est le préfet qui la préconise. Provisoirement, il a pris les rênes de la commune en faillite. Dimanche prochain des élections auront lieu à Marvejols pour élire un nouveau maire. Deux listes sont en compétition. Les habitants on un regret : qu'il n'y ait pas eu une seule liste d'union pour affronter le problème de la dette.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.