Cet article date de plus de sept ans.

L'Elysée envisage "un petit geste" sur les impôts en 2015

La présidence réfléchit à baisser les prélèvements obligatoires pour les entreprises et à faire de même pour les ménages.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président, François Hollande, s'apprête à adresser ses vœux aux acteurs économiques, le 21 janvier 2014 à l'Elysée.  (PHILIPPE WOJAZER / AFP)

Bientôt une baisse d'impôts pour les ménages ? L'Elysée y songe, rapporte mardi 21 janvier une source dans l'entourage du président citée par l'AFP et Reuters. Elle indique que la présidence française envisage une baisse des prélèvements obligatoires sur les entreprises en 2015, par le biais de réductions de cotisations sociales ou de fiscalité. Et cette baisse s'accompagnerait d'une diminution de la fiscalité sur les ménages.

Pour ces derniers, "on va essayer de se mettre en capacité dès 2015 de pouvoir avoir une première baisse d'impôts""Si on fait un petit geste pour les entreprises, on fera vraisemblablement un petit geste pour les ménages", a ajouté la source, sans préciser si le "petit geste" pour les sociétés tenait compte de l'annonce d'une baisse de cotisations patronales de 30 milliards d'euros d'ici 2017. Le "geste" pour les ménages porterait donc sur les revenus perçus en 2014.

Lors de la présentation de ses vœux aux acteurs économiques, François Hollande a confirmé que la baisse du coût du travail ne serait pas financée par un transfert de charges vers les ménages. Une trajectoire "sera fixée pour l'évolution des prélèvements, aussi bien pour les entreprises que pour les ménages, jusqu'en 2017, avec la perspective d'une harmonisation avec nos plus grands voisins européens à l'horizon 2020", a déclaré le chef de l'Etat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.