Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Pas de hausse d'impôt en 2015 : nouveau cafouillage du gouvernement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le secrétaire d'Etat au Budget a créé la confusion, jeudi, en relativisant la promesse de François Hollande de ne pas augmenter les impôts l'an prochain.

Un couac qui en impose. Les impôts n'augmenteront plus en France d'ici à 2017, a martelé, jeudi 13 novembre, le gouvernement, après un cafouillage autour de ce qui est devenu une promesse économique phare de François Hollande. Alors que le 6 novembre, le président assurait qu'"à partir de l'année prochaine, il n'y aura(it) pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit", le secrétaire d'Etat au budget Christian Eckert a jeté le trouble, en tout début de journée sur RTL, en déclarant : "On ne peut pas graver dans le marbre une situation qui dépend d'un contexte international que nous ne maîtrisons pas."

L'opposition dénonce un nouveau couac

Christian Eckert a ensuite rectifié ses propos, affirmant que "l'engagement du président de ne pas décider d'augmentations supplémentaires d'impôts pour qui que ce soit à partir de 2015 sera tenu." Avant d'ajouter : "Le taux de prélèvement obligatoire baissera jusqu'en 2017."

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a, lui, levé toute ambiguïté en déclarant depuis le perron du palais de l'Elysée : "On me disait : 'Est-ce que la porte est entrouverte [pour une augmentation des impôts] ?' La porte est fermée. Le président de la République a été clair." Un cafouillage dont a pleinement profité l'opposition pour stigmatiser les couacs à répétition du gouvernement, qui brouillent parfois le message de l'exécutif.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.