VIDEO. Baisse d'impôts : Copé dénonce une "très grosse ficelle" avant les européennes

Trois millions de Français vont bénéficier d'une réduction d'impôts dès cette année. Jean-François Copé, président de l'UMP, dénonce une manœuvre électoraliste à dix jours des élections européennes.

Peu après l'annonce de Manuel Valls de mesures fiscales qui vont bénéficier à quelque 3 millions de Français, Jean-François Copé, président de l'UMP, riposte. Il dénonce une manœuvre électoraliste à dix jours des élections européennes.

"La ficelle est tout de même très grosse et je ne crois pas que les Français seront dupes", a-t-il déclaré sur le perron de l'Elysée après avoir rencontré François Hollande en compagnie de Jean-Claude Gaudin, chef de file des sénateurs UMP, et Christian Jacob, patron des députés UMP. "Nous ne comprenons plus du tout la façon dont le Premier ministre gère les finances publiques dans notre pays", a encore expliqué Jean-François Copé.

La veille,  Marine Le Pen, présidente du FN, a dénoncé un "enfumage électoraliste", à une dizaine de jours des élections européennes. "Ce n'est pas de la démagogie mais on sent bien qu'on est dans une position très électorale", a également estimé José Bové, eurodéputé EELV, sur France Inter.

Jean-François Copé, président de l\'UMP, sur le perron de l\'Elysée, à Paris, le 16 mai 2014.
Jean-François Copé, président de l'UMP, sur le perron de l'Elysée, à Paris, le 16 mai 2014. (ALAIN JOCARD / AFP)