Cet article date de plus de quatre ans.

Une taxe pour lutter contre les inondations

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
taxe eau
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

La taxe inondation est entrée en vigueur le 1er janvier. Un impôt de quelques euros dont le montant est laissé à la discrétion des communes. Ce fonds doit ensuite permettre aux agglomérations de faire face à d'éventuelles crues.

Plafonnée à 40 euros maximum par an et par personne, la taxe inondation est entrée en vigueur le 1er janvier. Chaque intercommunalité vote son tarif. À La Grande Motte par exemple, les habitants devront s'acquitter de la somme de 5,90 euros par an et par personne. À Forbach (Moselle), chaque habitant devra payer 4,90 euros. Dans le bassin dunkerquois, ce sera entre 14 et 17 euros, selon sa commune.

Peu de Français fixés

Des différences de prix liées au budget des travaux pour la prévention des risques d'inondations : construction de barrages, de digues, création ou entretien de lacs-réservoirs. Des dépenses auparavant assurées par l'État qui sont désormais à la charge des intercommunalités et des communes. Sur les 1 266 établissements publics de coopération intercommunale, seuls 200 ont fixé le montant de cette nouvelle taxe.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.