Taxe d'habitation : Emmanuel Macron va être obligé de "trouver de l'argent", "il y aura un nouvel impôt", prédit Luc Carvounas

Le candidat au poste de premier secrétaire du PS a prédit sur franceinfo vendredi la création d'un nouvel impôt pour compenser la suppression complète à venir de la taxe d'habitation.

 Luc Carvounas, député du Val-de-Marne, candidat à la direction du PS, était l\'invité de franceinfo vendredi.
 Luc Carvounas, député du Val-de-Marne, candidat à la direction du PS, était l'invité de franceinfo vendredi. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

La taxe d'habitation, qui devrait être supprimée pour tous à l'horizon 2020, ne sera pas remplacée par un nouvel impôt, a tweeté Jacqueline Gourault après avoir affirmé le contraire jeudi 11 janvier dans l'émission "Questions d'info" LCP-franceinfo-Le Monde-AFP.

Une décision réitérée le lendemain, vendredi sur BFMTV par le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire : "Il n'y aura pas de nouvel impôt en France dans le quinquennat." Une déclaration à laquelle ne croit pas Luc Carvounas, député du Val-de-Marne, candidat à la direction du PS qui s'appuie sur la décision du Conseil constitutionnel qui impose selon lui "qu'en 2020 tous les contribuables ne paient plus la taxe d'habitation." 

Le président de la République a une obligation de trouver de l'argent, et de l'argent il ne l'a pasLuc Carvounasfranceinfo

"La ministre [Jacqueline] Gourault, qui est une femme honnête et que je connais bien, a raison. À un moment donné, le 'un euro pour un euro' que l'Etat a évoqué, il ne pourra pas le trouver. Donc, la taxe d'habitation sera supprimée, mais il y aura un nouvel impôt pour remplir les caisses et permettre aux collectivités l'autonomie fiscale."