Report du prélèvement à la source : des motivations politiques

Le gouvernement a annoncé le report d'un an du prélèvement à la source ce mercredi 7 juin. Jeff Wittenberg, en direct de l'Élysée, fait le point sur les raisons qui ont poussé le gouvernement à adopter ce nouveau calendrier.  

France 2

Selon Jeff Wittenberg, en direct de l'Élysée à Paris, la raison de ce report, à court terme, est d'abord politique : "Ce report plait à une partie de la droite, au milieu économique, au Medef, qui pourrait s'en souvenir dimanche au moment des législatives".

La baisse des cotisations salariales

"Mais la raison principale tient à un autre calendrier, celui de 2018", analyse le journaliste. "En effet, en 2018, la baisse des cotisations salariales voulue par le gouvernement va se traduire par une hausse du salaire net que vont percevoir les salariés. Or, le prélèvement à la source, on l'a entendu, c'est exactement l'inverse, même si ce n'est qu'optique : ce que l'on percevra chaque mois sera imputé de l'impôt que l'on paiera. Donc le gouvernement n'a pas voulu que la concomitance de ces deux mesures annule l'effet psychologique de la baisse des cotisations salariales. Même si personne ne le reconnait à l'Élysée, c'est sans doute l'une des raisons de ce report", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le site internet pour expliquer le prélevement des impots à la source. (Photo d\'illustration)
Le site internet pour expliquer le prélevement des impots à la source. (Photo d'illustration) (MAXPPP)