Cet article date de plus de deux ans.

Prélèvement à la source : c'est le dernier jour pour choisir le taux qui sera transmis à votre employeur, voici vos options

L'administration permet aux contribuables de décider, jusqu'au 15 septembre, du type de taux de prélèvement qui sera appliqué, calculé sur la base de votre déclaration de revenus 2017. En janvier, vous pourrez demander un recalcul de ce taux, si votre situation financière a fortement évolué.

Article rédigé par
Céline Delbecque - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le prélèvement à la source doit être mis en place au 1er janvier 2019. (MAXPPP)

Le 1er janvier 2019, le prélèvement à la source sera mis en place et votre impôt sur le revenu directement retranché de votre salaire. Le 15 septembre est la date limite pour décider du type de taux qui sera communiqué, à partir du lendemain, par l'administration fiscale à votre employeur. Vous pouvez le choisir en vous rendant dans votre espace sur le site des impôts, à la rubrique "Gérer mon prélèvement à la source".

>> Impôt sur le revenu : les réponses aux questions que vous vous posez sur le prélèvement à la source

Le taux appliqué par défaut peut en effet ne pas être le plus adapté à votre situation, si votre conjoint ou conjointe a des revenus très différents des vôtres ou si vous avez d'importants revenus annexes et que vous ne souhaitez pas que votre employeur s'en rende compte. Nous vous détaillons les trois options qui vous sont proposées. Vous pourrez toujours modifier votre choix par la suite, mais si vous le faites après ce samedi, votre patron aura déjà eu connaissance de votre premier taux.

1Le taux par défaut

C'est le taux calculé pour l'ensemble de votre foyer, sur la base de votre dernière déclaration de revenus. Comme son nom l'indique, sans démarche de votre part, c'est ce taux de prélèvement qui sera utilisé. Si vous avez plusieurs employeurs, l'administration fiscale fournira à chacun ce même taux, qui s'appliquera à tous vos salaires.

Pour l'instant, ce taux est calculé sur la base de votre déclaration de revenus 2017. Si vous avez connu une importante baisse ou hausse de revenus depuis, vous pourrez demander un recalcul de votre taux à partir du 2 janvier.

2Le taux individualisé 

Ce taux s'adresse aux couples (mariés, pacsés), dont les revenus seraient inégaux. Cette formule ne change rien au montant total de l'impôt dû, mais le répartit différemment au sein du couple, permettant à chacun d'avoir un taux correspondant à son niveau de revenus. Autrement dit, celui ou celle qui gagne le plus verra son salaire davantage amputé que l'autre membre du couple.

3Le taux neutre (ou taux non-personnalisé)

A compter du 16 septembre, l'administration fiscale transmettra à votre employeur les taux de prélèvement à appliquer. Si vous percevez d'autres sources de revenus que votre salaire, et que vous ne voulez pas que votre employeur le sache, vous pouvez opter pour ce taux neutre. Dans ce cas, sera appliqué un taux non personnalisé, qui dépendra uniquement de votre rémunération dans l'entreprise, sans prendre en compte votre situation familiale : il s'agira du taux correspondant à un célibataire sans enfant. Si ce taux neutre est plus bas que votre taux réel d'imposition, vous devrez verser la différence à l'administration fiscale.

C'est ce taux neutre qui sera utilisé si vous débutez une activité professionnelle ou si vous êtes encore fiscalement à la charge de vos parents, afin de vous éviter de subir "un prélèvement excessif", selon le ministère de l'Economie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.