Impôt à la source : le casse-tête des défiscalisations

Les derniers ajustement de l'impôt à la source réservent quelques surprises pour les contribuables. Les Français ayant réalisé des investissements immboliers seront contraints d'avancer de l'argent au fisc. La réforme entre en vigueur le 1er janvier prochain.

France 2

Mauvaise nouvelle pour les investisseurs : la réduction d'impôt pour ceux qui investissent dans l'immobilier ne sera plus mensualisable avec le prélèvement à la source. Jusqu'à maintenant, le dispositif Pinel permettait à ceux qui achètent du neuf pour le louer de bénéficier d'une réduction d'impôt chaque mois. Lors de l'entrée en vigueur de la réforme le 1er janvier prochain, ce ne sera plus le cas. Par exemple, un investisseur qui achète un bien pour 200 000 €, bénéficie d'une déduction fiscale de 4 000 € par an. L'investisseur mensualisé, pouvait déduire 333 € chaque mois de ses impôts.

Une décision assumée par Bercy

Avec le prélèvement à la source, ce cadeau fiscal mensuel disparaît. Il sera maintenant versé en une seule fois, chaque année au mois de juillet. Une décision assumée par le ministère de l'Économie et des Finances. Il estime en effet que la mensualisation de cette réduction fiscale, n'est pas déterminante pour ses investisseurs, qui comptent parmi les plus aisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prélèvement à la source de l\'impôt sur le revenu doit entrer en viguer le 1er janvier 2019 en France.
Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu doit entrer en viguer le 1er janvier 2019 en France. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)