Fisc : des milliers de postes bientôt supprimés

En raison de la suppression de la taxe d'habitation et de la mise en place du prélèvement à la source, l'administration fiscale pourrait perdre 20 000 postes, dans le cadre d'une restructuration massive.

Voir la vidéo
FRANCE 2

C'est une cure d'amincissement pour l'administration fiscale. Selon le journal économique Les Échos, Bercy envisagerait de supprimer 20 000 postes sur le quinquennat, en réorganisant le fonctionnement de la Direction générale des Finances publiques et le service des douanes. L'annonce serait imminente selon les syndicats, qui estiment que des missions vont être abandonnées et qu'il devrait y avoir une réduction du nombre d'implantations locales. En marge d'un déplacement ce matin, Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics a refusé de confirmer le nombre des suppressions de postes envisagées.

40 000 postes supprimés en 15 ans

Cette nouvelle coupe dans les effectifs s'ajouterait aux précédentes. Au total, entre 2008 et 2023, les services fiscaux perdraient ainsi 40 000 postes. Fin de la taxe d'habitation, prélèvement à la source, dématérialisation des feuilles d'impôts. Avec le numérique, le gouvernement estime que les services ont besoin de moins en moins de fonctionnaires. La  Direction générale des Finances publiques emploie aujourd'hui 103 000 agents, pour un budget de huit milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère de l\'Economie et des Finances à Bercy (Paris)
Le ministère de l'Economie et des Finances à Bercy (Paris) (JOEL SAGET / AFP)