Les retraités les plus aisés vont-ils bientôt payer plus d'impôts ?

Cette hausse de la fiscalité des retraités les plus fortunés passera par la contribution sociale généralisée (CSG), affirme RTL.

Selon RTL, le gouvernement va augmenter la CSG des retraités aisés, annonce la radio le 18 septembre 2014. 
Selon RTL, le gouvernement va augmenter la CSG des retraités aisés, annonce la radio le 18 septembre 2014.  (MAXPPP)

Le gouvernement s'apprête, selon RTL, à annoncer une augmentation de la fiscalité pesant sur les retraités les plus aisés. Une mesure qui interviendrait donc juste après son geste pour les retraités modestesD'après la radio, qui cite jeudi 18 septembre une source à Bercy, cette décision est présentée comme une mesure de "justice fiscale".

Le ministère des Finances et celui des Affaires sociales se sont refusés à tout commentaire.

Agir sur le levier de la CSG

Cette hausse de la fiscalité des retraités les plus fortunés passera par la contribution sociale généralisée (CSG), affirme encore RTL. Une contribution destinée à financer la protection sociale et prélevée directement sur les revenus. Son taux est fixé à 6,6% pour les pensions de retraite et de préretraite (contre 7,5% pour les actifs). Les bénéficiaires du minimum vieillesse en sont dispensés, ainsi que les retraités les plus modestes (dont le revenu fiscal de référence ne dépassait pas 10 224 euros pour une personne seule en 2014). D'autres, dont les ressources sont supérieures à ce seuil, mais dont l'impôt sur le revenu est tellement faible qu'il passe sous le seuil d'exonération (61 euros aujourd'hui), paient une CSG réduite, à 3,8%.

Selon les informations de RTL, certains retraités aux revenus confortables profiteraient de ce système en recourant à de multiples niches fiscales et en déduisant les salaires versés à des employés de maison, de manière à réduire le plus possible leur impôt sur le revenu, et à ne payer que ce taux réduit. Bercy veut donc qu'à l'avenir, le revenu fiscal de référence serve désormais de base à la déclaration de revenus, qui devra être faite avant les déductions. De quoi faire augmenter l'impôt d'un certain nombre de retraités aisés.