Impôts : vers une CSG dégressive ?

C'est une mesure voulue par Jean-Marc Ayrault qui sera votée jeudi à l'Assemblée nationale.

FRANCE 2

Un amendement de Jean-Marc Ayrault sera débattu jeudi 12 novembre à l'Assemblée. Celui-ci pourrait alléger la CSG pour les plus bas revenus. Cet impôt payé par tous les Français est prélevé directement sur les salaires. Et c'est le même taux pour tout le monde, 8% avec la CRDS.  L'ancien Premier ministre veut faire baisser ce taux pour les revenus les plus faibles. "C'est un plus pour ceux qui ne sont pas soumis à l'impôt sur le revenu, mais qui paient quand même un impôt qui est la CSG et qui parfois pèse lourd dans leur budget", a déclaré Jean-Marc Ayrault.

Une mesure qui réunit les députés socialistes

160 députés socialistes soutiennent la mesure qui prévoit de rendre le taux dégressif. Au-dessus de 1 950 euros de salaire brut par mois, il resterait inchangé. En deçà, il diminuerait en même temps que le salaire pouvant atteindre 1,5% pour les salaires de 1 457 euros brut, le Smic. Le gouvernement dont Manuel Valls en tête n'était d'abord pas favorable à cette nouvelle CSG dégressive, mais face à la majorité des députés PS, il est revenu sur ses positions. Si elle est adoptée et validée par le Conseil constitutionnel, elle pourrait être appliquée dès janvier 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement est revenu, entre autres, sur le paiement de la taxe d\'habitation par les retraités modestes.
Le gouvernement est revenu, entre autres, sur le paiement de la taxe d'habitation par les retraités modestes. (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)