Impôts : le casse-tête de l'année blanche

Le prélèvement à la source va-t-il devenir un bon plan pour certains contribuables ? Les salariés à domicile pouraient bénéficier d'une année blanche l'an prochain.

Voir la vidéo
France 3

Les salariés des particuliers employeurs seront-ils exonérés d'impôts l'an prochain ? Le gouvernement envisage sérieusement cette solution. Les services fiscaux ne sont pas encore prêts à appliquer le prélèvement à la source. "Ce serait une bonne nouvelle pour nous. On est déjà beaucoup taxés", estime une nourrice. Avec ce nouveau type de prélévement, d'autres contribuables pourraient être gagnants : les salariés dont le salaire a augmenté en 2018, les nouveaux retraités, ou encore les étudiants qui ont décroché un emploi.

Le fisc n'est pas encore prêt à appliquer le prélévement à la source

Mais si le changement de situation a lieu en 2019, ces contribuables ne seront pas gagnants. Une mère de famille a pris un congé parental cette année pour élever son enfant. Avec cette baisse de revenus, elle espérait payer moins d'impôts en 2019. Mais avec la réforme, elle sera imposée en 2019, au moment de sa reprise d'activité. Le couple paiera donc plus de 8 000 euros d'impôts, quasiment deux fois plus que la somme espérée. "Ça n'arrive pas au bon moment pour nous, on aurait aimé avoir cette bulle d'oxygène lors de la naissance de notre enfant", explique Matthieu Lemaire, le père de famille. Ce couple ne rattrapera la différence qu'au moment de son départ à la retraite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avis d\'imposition, en septembre 2012.
Un avis d'imposition, en septembre 2012. (JOEL SAGET / AFP)