Impôt à la source : les premières craintes

Ce sera la dernière grande réforme du quinquennat de François Hollande : le prélèvement de l'impôt à la source. La France va s'aligner sur les grands pays européens, mais cette mesure suscite des réticences.

France 3

Dans cette boulangerie parisienne, la comptabilité pourrait bien se compliquer. Au 1er janvier 2018, le prélèvement de l'impôt à la source sera applicable, mais avec une trentaine de salariés le patron de la boulangerie a peur d'être noyé dans de nouvelles formalités administratives. Chaque fois que la situation financière ou familiale d'un de ses salariés va changer, il devra modifier les fiches de paie. 

Surcharge de travail 

Concrètement, l'administration fiscale communiquera le taux d'imposition du salarié à l'entreprise : celle-ci sera chargée de le prélever sur le salaire du contribuable et de le reverser au centre des impôts sous quelques jours. Pour ce syndicaliste du Trésor public, cette réforme n'est pas faisable en l'état, sa crainte : une surcharge de travail. Le prélèvement de l'impôt à la source sera voté à l'automne prochain dans le projet de loi de finances 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les modalités de paiement de la taxe foncière. 
Les modalités de paiement de la taxe foncière.  (GILE MICHEL / SIPA)