Fiscalité : la double nationalité franco-américaine coûte cher

Les Franco-américains ont eu la mauvaise surprise de recevoir régulièrement des demandes du fisc américain leur demandant de payer des impôts aux États-Unis.

Voir la vidéo
France 3

Sa nationalité américaine peut lui coûter cher. En recevant une lettre de sa banque, Fabien Lehagre découvre que, malgré un père français et une mère de Singapour, il est considéré comme un contribuable américain, car il est né aux États-Unis. S'il vit à Paris depuis l'âge de six mois et paye déjà des impôts en France, le fisc américain continue de lui demander des arriérés.

Une loi datant de 2013

Celui-ci s'appuie sur le Fatca, une loi votée par la France en 2013. Désormais, les banques françaises doivent communiquer les informations de leurs clients à l'administration américaine sous peine de sanctions financières. Pour y échapper, certains, comme Tom Wallis, ont essayé de renoncer à leur nationalité américaine, mais ont fini par renoncer. Ces Franco-américains ont donc saisi le Conseil d'État, une mission d'information est en cours pour trouver les arguments nécessaires en vue d'une discussion avec Washington. Le rapport sera remis dans quelques mois, plus d'un millier de Franco-américains sont concernés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jusqu\'à sa fermeture à l\'été 2016, la fausse ambassade américaine au Ghana avait pignon sur rue dans un bâtiment rose, au-dessus duquel flottait un drapeau américain.
Jusqu'à sa fermeture à l'été 2016, la fausse ambassade américaine au Ghana avait pignon sur rue dans un bâtiment rose, au-dessus duquel flottait un drapeau américain. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)