Cet article date de plus de trois ans.

Doubs : le maire chasseur de piscines

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Doubs : le maire chasseur de piscines
france 3
Article rédigé par
France Télévisions

À Thise, dans le Doubs, le maire a eu l'idée d'utiliser un célèbre site internet pour traquer les cabanes de jardin et les piscines non déclarées sur sa commune.

Dans cette petite ville du Doubs, à Thise, le maire surveille les habitants depuis le ciel. Sur internet, grâce aux satellites, il repère les abris de jardin, les piscines et les garages non déclarés. À chaque fraude repérée, la commune peut empocher 350 euros de taxe d'aménagement. "On a déjà fait de gros efforts en terme d'économie, mais à un moment donné, ça s'épuise", explique le maire de Thise, Alain Loriguet, qui semble avoir trouvé la technique pour trouver de nouveaux financements.

Une technique imparable

En trois mois, 25 propriétaires indélicats ont été épinglés. Certains habitants contestent cependant la méthode, même ceux dont la piscine est tout à fait légale. Ils dénoncent notamment l'intrusion du maire et l'atteinte à la vie privée. L'avocat fiscaliste Paul Duvaux reconnait que la démarche est contestable, mais imparable. Il n'y a aucun moyen d'y échapper en floutant sa maison par exemple.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.