CSG : les critères de l'abaissement

Sur le plateau du 20 heures, Julien Duperray détaille les conditions de l'amendement proposé par Jean-Marc Ayrault.

FRANCE 2

C'est la proposition de l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault : alléger la CSG pour les bas revenus. "Un salarié payé au Smic à temps complet gagne 1 457 euros brut par mois. Aujourd'hui, les impôts CSG/CRDS, c'est 8% prélevés sur sa fiche de paye, soit 116 euros par mois. Si l'on baissait ce taux de prélèvement à 1,5%, il ne paierait plus que 21 euros par mois, soit un gain de 95 euros", illustre Julien Duperray sur le plateau de France 2.

La fin de la prime d'activité

Pourtant le salarié ne serait pas totalement gagnant. "Cette baisse de la CSG/CRDS serait accompagnée d'une autre réforme, elle, moins avantageuse : la suppression de la prime d'activité. C'est un peu comme si l'État donnait d'une main et reprenait de l'autre", analyse le journaliste. Les vrais gagnants seraient donc ceux qui ne bénéficient pas de la prime d'activité. Plusieurs centaines de milliers de personnes seraient concernées. Pour soutenir ce projet, l'État devrait trouver un milliard d'euros d'ici 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le bulletin de salaire simplifié a été expérimenté en mai sur 67 salariés de l\'entreprise de chimie Solvay.
Le bulletin de salaire simplifié a été expérimenté en mai sur 67 salariés de l'entreprise de chimie Solvay. (JEAN-FRANÇOIS FREY / MAXPPP)